Virginie Ramis

Virginie Ramis

Française sur le papier, Virginie passe toute son enfance à Liège et se sent « belge de cœur ».

D’aussi loin qu’elle s’en souvienne, elle a toujours apprécié la musique et, d’après sa famille, Virginie chantait avant de parler !

Enfant « touche-à-tout » pleine d’énergie, Virginie découvre rapidement la danse (classique et modern jazz) et le chant à l’Ecole Supérieure d’Etudes Artistiques, dirigée par Martine Wolff.

Elle y passe de nombreuses heures à apprivoiser ces différentes disciplines entourée notamment de Martine Wolff (ex-soliste de l’Opéra de Lille et de l’Opéra Royal de Wallonie), Monique Brimioulle (Ex-danseuse du Ballet de l'Opéra Royal de Wallonie, chorégraphe, fondatrice du Ballet 2000), Christian Pastore (chanteur et pianiste, premier prix de conservatoire) et Robert Carrique (chanteur à l’Opéra Royal de Wallonie et à l’Opéra de Nancy).

A force de travail, elle entre dans la compagnie professionnelle des danseurs de l’école Martine Wolff avec laquelle elle reprend de nombreux classiques du Répertoire tels que Giselle, Le Lac Des Cygnes, Casse-Noisette, Carmina Burana, etc…

Au même moment, Virginie prend part à la création d’un groupe de musique avec ses amis chanteurs/musiciens/danseurs avec lesquels elle imaginera et mettra en scène des spectacles « faits maisons » qui tourneront dans la province liégeoise (Les Anges Se Déchaînent, Prochain Départ, Les Années Swing).

Son bac en poche en juin 2006, Virginie quitte la Belgique dans le but de poursuivre sa formation à Paris en rêvant de jouer un jour sur les planches d’une des grandes scènes de la glorieuse capitale.

Elle passe entre autres par le Cours d’Art Dramatique Eva Saint-Paul, la Formation De Formateurs de Richard Cross, fait quelques stages aux Cours Florent et à l’Ecole Rosella Hightower et a la chance de danser avec Patrick Dupond.

Elle croise également la route d’Ani Hamel, qui dirige l’école Aire De Jeu, au sein de laquelle Virginie se ressource régulièrement, et son chemin la mène aussi au cours de Danièle Dinan au Conservatoire d’Asnières.

En 2008, Virginie se voit proposer un poste de chanteuse/chorégraphe au Club Méditerranée en Egypte. Elle voyagera de nombreuses fois grâce à cette même entreprise et découvrira de charmantes cultures et la force et l’importance du travail en équipe (Ile Maurice, Grèce, Italie, Suisse et France).

En 2009, on apercevra Virginie dans le clip « Berlin » de Christophe Willem.

En 2010, elle se voit confier le premier rôle d’une tournée rétrospective ayant pour thème les comédies musicales avec Arc-en-ciel Productions.

Grâce à sa rencontre avec le directeur musical Christopher Denny et le ténor Brent Barret, spécialement venus des Etats-Unis, Virginie découvre la richesse du répertoire de Leonard Bernstein et Stephen Sondheim. Elle campera d’ailleurs le rôle de Cinderella dans Into The Woods au théâtre Comédia lors de la Grande Fête Du Théâtre Musical en 2011.

En 2012, une opportunité unique s’offre à elle : Virginie a la chance de se former à l’art de la marionnette (double manipulation/marionnette à gaine et tiges) en participant à la création française du classique de Broadway « Avenue Q » (mis en  scène par Dominique Guillo, direction marionnette François Guizerix, direction musicale Raphaël Sanchez) sur la scène mythique de Bobino. Elle interprétera la main droite de Nicky et Trekkie Monster, les Ours Amis Pourris et l’odieuse Madame Brouttemotte.

2013 sera placée sous le signe de l’opérette Monsieur Carnavalrôle de Valérie (jeune première), mise en scène de Fabrice Lelièvre - et de la revue - Deauville J’Adoremeneuse de revueBallets Edilson Show Paris. Virginie intègrera également la troupe Caule Backs pour le spectacle « Au Temps De La Boum » dans lequel elle campera différents rôles.

A l’été 2013, Virginie a la grande chance de rejoindre le cast de « La Belle Et La Bête » (Stage Entertainment France) qui se joue depuis le 24 octobre au théâtre Mogador. Elle y tient la place de SwingAssistante Dance Captain et également Doublure Madame De La Grande Bouche, une commode lyrico-excentrique.

Ce musical de Broadway, inspiré par le classique de Disney, qui a posé ses valises à Paris jusqu’au 27 juillet 2014, remporte aujourd’hui un fier succès auprès du public français !

Virginie Ramis

Virginie Ramis

Ala fin de l’été 2014, Virginie se voit confier la place de soprano sur le spectacle « Are we a pair? En couple avec Sondheim », revue musicale autour du célèbre compositeur américain, elle intègre également  au cours de l’année la troupe de revue  « Les Divines Candies » et rejoint les « Ménilmontant », quintette de jazz vocal en tournée dans toute la France jusqu’en avril 2015 et le groupe « Smart Music » avec lequel elle se produit régulièrement.

En juin, elle a la chance prendre part à la création du spectacle Frozen Sing Along - Chantons la Reine Des Neiges à Disneyland Paris en tant que chanteuse et maîtresse de cérémonie. Ce spectacle se joue encore jusqu’au 13 septembre 2015 et, fort de son succès auprès d’un public de tout âge, il sera de retour pour les fêtes de fin d’année!

En octobre 2015, Virginie est appelée à rejoindre la troupe du spectacle "Résiste" -  comédie musicale écrite par France Gall et Bruck Dawit, mise en scène par Ladislas Chollat et chorégraphiée par Marion Motin  ( chorégraphe de Stromae et Christine and the Queens ).  Virginie y tient la place doublure des 3 personnages principaux Maggie, Mandoline et Angélina et est également comédienne / danseuse dans l'ensemble.

Ensuite, c'est au Casino de Paris que Virginie à l'occasion de performer : elle y chante, danse, joue et développe sa passion pour les arts du cirque au sein du spectacle "Timéo" - Pôle Nord Production. Un jour au tissu aérien ou au trapèze, le lendemain en dominant les lasers ou en utilisant ses mains pour créer des ombres chinoises et parler la langue des signes, elle n'a pas fini de s'y amuser...

Disneyland Paris lui offre ensuite le rôle de Mérida, la princesse rebelle, dans le spectacle "La Forêt de l'enchantement" et aujourd'hui elle prend part au retour parisien de la comédie musicale "Emilie Jolie" dans le rôle de l'horloge (en alternance avec Florence Pelly) qui démarrera le 21 octobre au théâtre Comédia.